L’esthétique Post-Soviétique | Tendance No Go Zonners

21 janvier 2016

Les « No Go Zones », tristement décrites l’an dernier par la Fox après les événements de Charlie Hebdo et qui sont en fait ces lieux mêmes où la jeunesse vit, vibre et bouge, ont vu émerger ce nouveau courant de style qui marque un retour de l’underground. Le magazine ID, dans une de ses vidéos, détourne ce terme qui devient la « Absolutly Go Zone » et décrit cette génération qui reprend ses droits sur la vie en dehors des carcans imposés (lieux, genre, style). Ces « No Go Zoners » que nous présentons au salon du Who’s Next font une analogie entre la vie et la Rave Party* (*soirées underground des années 90) et laissent une place à l’imperfection comme pour se lâcher la pression. Ils empruntent à l’esthétique froide et imparfaite de la Russie post-soviétique, à l’image du créateur/photographe qui excite la mode masculine : Gosha Rubchinskiy. Ce trentenaire, ayant grandi en Russie, mixe dans sa mode cette culture d’après URSS avec l’esprit des « Rave Parties », du hip hop et de l’esprit skateboard. Une autre icône de ce nouveau mythe : la chanteuse danoise MØ et son morceau ‘Kamikase’. Un petit film particulièrement illustratif du genre qui a été filmé à Kiev en Ukraine et qui met en scène un gang habillé dans les codes sports des années 90 en pleine course poursuite façon Mad Max Fury Road.

Le Clip de MØ – Kamikaze

MLC-Mo Kamikase MLC MO KAMIKASE 2

 

Les collections de Gosha Rubchinskiy

Mlc-Gosha-fw15 MLC GOSHA SS16

 

PLUS D’INFOS SUR LE « NO GO ZONNERS »:

http://www.martineleherpeur.com/tendances-ah-16-pour-le-salon-du-whos-next-les-street-mythes/

Retour